La face cachée du design de l’information. Exposition Savoirs en Images - Zürich

Benjamin Vurlod

Benjamin Vurlod

Lead artist

L’information est partout. Dans le cadre de nos activités nous nous renseignons beaucoup sur les différentes manières dont elle est présentée et perçue au travers du jeu vidéo. Lors de notre dernier séjour à Zurich nous avons visité l’exposition “Wissen in Bildern”. Elle s’interroge sur la présentation de l’information et sa lecture via différents supports de communication. Petit retour de notre visite…

Première visite pour nous dans le cette zone d’exposition du Museum für Gestaltung Zurich. Segmentée en cinq thématiques, l’exposition présente en format imprimés, en vidéos et par le biais d’installations interactives, différents type de contenus.

Comment peut-on expérimenter de manière ludique le savoir immatériel ? Premièrement, l’image comme outil met en scène la préservation du patrimoine culturel en utilisant de la capture de mouvements et de la simulation robotique. Certains éléments de l’exposition “Kung Fu Motion” font notamment partie de ce tableau. Nous avons donc pu réviser un kata d’un kung-fu traditionnel enregistré par un ordinateur qui nous demande de répliquer les poses. Une forme de Just Dance version Kung Fu. On a adoré!

Par la suite, l’espace temps et le photo-réalisme présentent plusieurs séries photographiques. Manipulées en post-traitement, elles jouent avec le temps et l’image. Cette partie de l’exposition joue également avec la structure qui compose l’image. On nous propose entre autres une visite dans un espace en réalité virtuelle capturé en nuage de points. Pour notre part, on retient la série “.txt Vs .tiff”  dans lequel Barry Stone modifie la structure d’un fichier image dans un éditeur de texte puis en expose le résultat. Les images sont présentées côte à côte dans leur version en code et en image. Ce contraste est déroutant et magnifique à la fois.

Finalement, l’exposition s’intéresse à l’éthique de l’infographie. On nous sensibilise aux différentes interprétations des données et la manière dont elles peuvent être représentées, simplifiées et parfois biaisées. Un mur présente des pleines pages de la Suisse en images et en chiffres. Un  reportage vidéo fascinant décortique et s’intéresse à l’équilibre visuel du contenu de cartographie et de plans complexes. Le point fort de cette thématique; un écran tout à fait anodin qui se révèle être en réalité un système d’identification et d’analyse de nos propres émotions !

Nous pouvons dire que dans l’ensemble, l’exposition ravira aussi bien les amateurs de numériques et de technologies que les passionnés de graphisme ou de typographie. Pour les uns comme pour les autres, c’est l’information qui est au coeur de cette exposition, qu’elle soit ratifiée ou dénoncée. On vous conseille par conséquent d’aller y faire un tour si vous allez à Zürich avant le 8 mars 2020 !